Concert – Fête de la Musique

 
Trio Delgres (France)
Leyla McCalla (Etats Unis)
Dans le cadre des Rencontres des musiques du monde

Du vendredi 16 au samedi 24 juin 2017, Tamise en collaboration avec Caracoli présente la troisième édition des « Rencontres des musiques du monde » autour de la Fête de la Musique.
Cet événement unique en Haïti, réunit des artistes locaux mais aussi de la Caraïbe (Ste Lucie), de l’Europe (Belgique, France), de l’Afrique (Sénégal, Côte d’Ivoire) et de l’Amérique du Nord (USA).  Ateliers, rencontres, conférences, projections et concerts se succèdent durant 10 jours dans les différents lieux partenaires : FOKAL et Institut Français en Haïti. Cette édition sera également l’occasion de célébrer les 20 ans de l’accord de coopération entre les Gouvernements de Wallonie Bruxelles et la République d’Haïti.

TRIO DELGRÈS, FRANCE
Le Trio Delgrès est formé par le chant et la guitare de Pascal Danae, la batterie de Baptiste Brondy et le son brut et chaud, cabossé et cuivré du sousaphone de Rafgee. Ensemble, ils adoptent le nom de Louis Delgrès, héros des luttes anti-coloniales, qui combattit jusqu’à la mort le rétablissement de l’esclavage par Napoléon en Guadeloupe, en 1802.Ils interprètent le blues créole, mémoire retrouvée de chants et danses de leurs ancêtres créoles, mélangés à ceux du delta du Mississipi. Un blues bien trempé, ouvert sur l’urbain et le monde.
Le trio sera en tournée nationale dans les  Alliances françaises et à l’Institut Français à Port au Prince :
Lundi 19 juin à l’AF des Gonaïves ; Mardi 20 juin à l’AF du Cap Haïtien ; Mercredi 21 juin à l’IFH ; Jeudi 22 juin l’AF de Jacmel ; Vendredi 23 juin à l’AF des Cayes.

LEYLA MCCALLA, USA
Originaire de New York, Leyla McCalla est une multi-instrumentiste qui joue du violoncelle d’une façon très personnelle pour accompagner des titres folk mais qui est aussi à l’aise pour jouer un blues à la guitare ou une vielle chanson créole au banjo. Elle a étudié le violoncelle depuis sa tendre enfance et, avec ses parents, originaires d’Haïti, elle a passé deux ans au Ghana durant son adolescence. De retour aux Etats-Unis, elle a étudié la musique de chambre à New-York University, avant de commencer une carrière professionnelle influencée par le jazz, le blues et une exploration toute personnelle du répertoire créole haïtien que Leyla tient à défendre

Pour télécharger le programme du mois, cliquez ici